You are here: Home / Journées d'étude / L'historiographie médiévale d'Alexandre (1)

L'historiographie médiévale d'Alexandre (1)

L’historiographie médiévale d’Alexandre reste encore très peu étudiée, bien qu’elle soit l’un des pans essentiels de la réception de la figure du conquérant antique, qu’elle regroupe, écrits dans tout l’espace européen, de très nombreux récits de sa vie, autonomes ou intégrés à des histoires universelles. La conciliation d’autorités diverses, la juxtaposition de plusieurs points de vue, avec l’adaptation des textes historiques de l’Antiquité tardive, avec aussi l’appropriation ou au contraire la mise à distance des données héritées du Roman d’Alexandre du Pseudo-Callisthène, assurent de constantes modifications dans l’interprétation de l’histoire du personnage antique, de même qu’évolue l’importance accordée à son souvenir dans la mémoire collective réinventée.
  • L'historiographie médiévale d'Alexandre (1)
  • 2010-01-22T09:00:00+01:00
  • 2010-01-22T17:00:00+01:00
  • L’historiographie médiévale d’Alexandre reste encore très peu étudiée, bien qu’elle soit l’un des pans essentiels de la réception de la figure du conquérant antique, qu’elle regroupe, écrits dans tout l’espace européen, de très nombreux récits de sa vie, autonomes ou intégrés à des histoires universelles. La conciliation d’autorités diverses, la juxtaposition de plusieurs points de vue, avec l’adaptation des textes historiques de l’Antiquité tardive, avec aussi l’appropriation ou au contraire la mise à distance des données héritées du Roman d’Alexandre du Pseudo-Callisthène, assurent de constantes modifications dans l’interprétation de l’histoire du personnage antique, de même qu’évolue l’importance accordée à son souvenir dans la mémoire collective réinventée.
When
Jan 22, 2010 from 09:00 AM to 05:00 PM (Europe/Vienna / UTC100)
Add event to calendar
iCal

9 h : accueil
9 h 15 : ouverture de la journée d’études, par Fabienne Blaise, directrice de la MESHS, et Catherine Gaullier-Bougassas (Université de Lille 3)

9 h 30 : Jean-Pierre Callu (Académie des Inscriptions et Belles Lettres), « Lire Julius Valère»

10 h 20 : Georg Jostkleigrewe (Université de Münster), « ‘Alexander der wunderliche’ : Héros fondateur, monarque universel, païen dangereux. Fonction «politique» et fonction divertissante du mythe d’Alexandre dans l’historiographie allemande »
11 h 10 : pause

11 h 20 : Laurent Brun (Université d’Ottawa), « Alexandre le Grand chez Vincent de Beauvais »
12 h 10 : Anne Salamon (Université de Paris IV), « Alexandre le Preux dans les compilations des Neuf Preux, en France au XVe siècle »

13 h - 14 h 30 : déjeuner

14 h 30 : Faustina Doufikar-Aerts (Université de Leyde), « ‘Afin que jamais il ne tombe dans l’oubli...’ L'influence orientale sur l'historiographie médiévale d'Alexandre »
15 h 20 : Monika Otter (Dartmouth College), « La figure d'Alexandre au Moyen Âge anglais : exemplarité et mémoire historique »

16 h 10 : Jean-Pierre Arrignon (Université d’Artois et EHESS) : « L’historiographie russe du Roman d’Alexandre : le point de la question ».